Interview d'AXA PROTECTION JURIDIQUE - Open Law et vous ...

Quelle est la politique d'innovation pratiquée au sein de votre structure ?

Collaborer pour développer une démarche d’innovation agile, telle est la conception de l’open innovation de Juridica.

L’incursion de start-ups sur le marché du droit est une tendance de fond. Juridica a fait le choix de collaborer activement avec cet écosystème en pleine phase de structuration, pour en tirer le meilleur parti au bénéfice de ses clients pour faciliter leur accès au droit et enrichir leur « expérience juridique ».

C’est pourquoi, nous avons développé un laboratoire d’innovation digitale, qui est une structure légère capable d’avoir la réactivité requise pour travailler efficacement avec les acteurs de la legaltech française. Les piliers de cette collaboration ne sont pas financiers. La priorité n’est pas donnée à la prise de participation ou à l’incubation, mais à la mise en place de projets communs, d’ordre opérationnels et opérés en totale co-construction. Designer un nouveau service juridique qui va pouvoir être expérimenté in vivo par des clients, avec pour critère de succès premier la qualité et la richesse du service qui leur est rendu, voilà comment nous structurons notre politique d’innovation.

Comment êtes-vous entré dans la démarche Open Law ?

Notre démarche d’open innovation a débuté avec l’Open Law il y a deux ans et demi. Nous avons co-organisé le Défi 2 sur la justice prédictive à un moment où ce concept était encore très peu répandu en France. Cet évènement a été fondateur car il nous parmi de changer notre mindset. C’est à cette occasion que nous avons pleinement pris conscience des vertus de l’ouverture de nos process d’innovation, ainsi que de l’ouverture des données juridiques, y compris les nôtres.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à intégrer l'association ?

Nous partageons des convictions communes avec l’Open Law autour de l’exigence de construire un droit plus accessible et plus ouvert.

L’Open Law, par la diversité et l’activisme de sa communauté, est un fabuleux catalyseur de l’innovation juridique en France. L’association permet de faire naître des idées, grandir des projets et de générer des rencontres porteuses.

L’innovation juridique ne peut naître que si l’ensemble des acteurs (historiques et nouveaux entrants) y contribuent, dans un esprit de collaboration. L’Open Law constitue indéniablement un espace capable de faire éclore cette collaboration fructueuse et mutuellement bénéfique.

Quels sont pour vous les principaux enjeux des cinq prochaines années en matière "d'innovation juridique et judiciaire" ?

  • Penser le métier de juriste comme « communiquant du droit »
  • Contribuer à l’essor d’une nouvelle génération de juriste : le « juriste augmenté » capable de prendre le meilleur des deux mondes, juridique et technologique 
  • Prendre part au développement des technologies blockchain et intelligence artificielle dans le monde du droit, notamment par l’identification des use case pertinents
Retour au blog