Jump to: navigation, search

Commun 1 : Catalogue de ressources juridiques libres

CATALOGUE DES RESSOURCES JURIDIQUES OUVERTES

Présentation

Création de "hub" du droit (Répertoire de données, constitution de clausiers, entrepôt de métadonnées...) pour les ressources disponibles (données elles-mêmes ou simples métadonnées).

Cibles : utilisateurs de sites publics juridiques français et européens.

Travail préparatoire

Mener une enquête comparative sur les divers fonds libres existant en France et dans les autres États membres - un inventaire complet à mener avec interlocuteurs à identifier fond par fond :

Notamment  :

  • Contacter le BOFiP (Bulletin Officiel des Finances Publiques).
  • Contacter le Fonds de Bercy (Patrice Fournier).
  • Regarder que est le format de l'OPOCE (Office de publication du Journal Officiel de l'Union Européenne).
  • Discuter rapidement avec HAL-Isidore (Plateforme de recherche en sciences humaines et sociales du CNRS).


Utiliser le fond du Sénat qui est déjà en Open Data et les bases de données suivantes :

  • Entrepôt OAI HAL
  • Entrepôt OAI Rapports du Sénat,
  • Entrepôt OAI BRP DILA,
  • Entrepôt OAI Persée-CNRS,
  • Revues juridiques universitaires,
  • Entrepôt Rapports et Etudes Bercy,
  • Entrepôt OAI UE Bookshop,
  • Catalogue Sudoc ABES,
  • Entrepôt OAI Gallica,


S'inspirer des travaux du Dublin Core (schéma de métadonnées générique qui permet de décrire des ressources numériques ou physiques et d’établir des relations avec d'autres ressources. Il comprend officiellement 15 éléments de description formels (titre, créateur, éditeur), thématiques (sujet, description, langue…) et relatifs à la propriété intellectuelle).

Marche à suivre

Référent : Jean Gasnault

1. Créer un catalogue de ressources juridiques libres.

2. Déterminer un format d'échange entre éditeurs et acteurs du projet qui serait un modèle d'échange complet mais non obligatoire.

3. Rassembler des modèles avec des méta-données.

4.Créer une ontologie sémantique qui puisse permettre une description des documents et qui permette le moissonnage de ces ressources (protocole OAI PMH).

5. Mettre en place un outil de saisie pour les fonds non structurés (blogs, revues libres) avec un réseau social de soutien et de formation.

6.Exposer les données du catalogue en OAI ou point d'accès SPARQL.

7.Moissonner des entrepôts OAI (HAL par exemple) pour intégrer les méta-données au catalogue.

8. Enrichir les notices descriptives des ressources ou des pages du portail avec des informations récupérées par interrogation SPARQL de bases sémantiques.

9. Définir un modèle de catalogage objet avancé avec des liens qualifiés possibles entre tous les objets du catalogue.

10. Définir des ontologies simples et saisir des données structurées par ces ontologies.

Contributeurs 

Jean Gasnault, Florent Tétart, Éric Robert, Elsa Bartolucci, Marie Bernard, Dominique Péré, Antoine Touzain, Caroline Plavan.

Autres participants 

Michelle Abraham, Stéphane Roux, Laurine Titivian.