[Retour sur] Vers une formation interprofessionnelle ? Atelier Village de la legaltech

 

Lors du Village de la legaltech, le 27 novembre dernier – Open Law* le droit ouvert a présenté, avec l’intervention d’Audrey Chemouli, Avocat au barreau de Paris et Myriam Hammad, chargée de mission chez Open Law* l’état des travaux en cours sur la création d’une formation interprofessionnelle.

L’interprofessionnalité est un sujet porté par Open Law* depuis 2016, qui avait donné lieu à la publication d’un livre blanc dédié, disponible ici.

Depuis quelques mois, il est apparu dans le paysage juridique, le besoin d’apporter des réflexions et d’adopter une approche concrète de l’interprofessionnalité. Un groupe de travail, composé d’experts comptables, de notaires, de directeurs de réseaux professionnels et d’avocats s’est ainsi constitué dans l’optique de créer une formation à l’interprofessionnalité, de court format et à destination des praticiens en exercice.

L’objectif ? Répondre aux spécificités liées à la société pluriprofessionnelle d’exercice (SPE) en formant les collaborateurs afin de faciliter la constitution et le bon fonctionnement de ces structures émergentes.

Les travaux menés jusqu’ici ont permis de faire émerger  plusieurs modules de formation :

- un module business

- un module management et ressources humaines

- un module marketing et communication

- un module assurances et conventions collectives

- un module outils numériques et digitaux

- un module structuration juridique de la SPE

- un module financement et valorisation

- un module déontologie

Ces modules font l’objet de réunions régulières - les compétences attendues pour chacun sont listées et pensées par le groupe de travail.

Lors de l’atelier, les participants ont été invités à partager leurs réflexions sur les modules financement et valorisation, business, marketing et communication et management et ressources humaines.

 

Pour chacun des modules, une question était posée, afin de pouvoir guider les contributions.

  • Le module financement et valorisation est destiné à formaliser les formes et les montages possibles de financement d’une SPE, mais également à penser la valeur ajoutée ( aussi en termes immatériels). La question posée était la suivante : Dans le cadre d’un rapprochement dans une structure, comment envisager les valorisations des différentes activités ? Les participants ont ainsi proposé de créer un plan de management des données, ou bien encore d'envisager la valorisation selon les différentes perspectives comptables existantes, via le chiffre d'affaires, l'excédent brut d'exploitation ou bien encore le produit d'exploitation.

 

  • Le module marketing et communication vise à donner aux praticiens, les clés pour maîtriser l’image de leur structure. La question posée était la suivante : Quelles sont les spécificités ( limites ?) et pratiques actuelles en termes de communication des différents cabinets ou études ? Les réponses apportées ont tenté d'adapter les outils existants au format SPE- voire en créer de nouveaux :

 

- Créer une newsletter commune ( une rubrique par métier);

- Avoir un site internet commun;

- Pouvoir s’identifier vis à vis des clients avec des visuels explicatifs du rôle de chaque profession;

- Etablir des règles professionnelles relatives à la publicité et à la communication;

- Disposer de comptes professionnels sur les réseaux sociaux alimentés régulièrement;

- Inscrire la SPE sur un guide spécifique (annuaire professionnel) ;

- Rédiger des articles sur des blogs ( médias internet, village de la justice, les échos);

- Acheter des publications sur des sites ciblés à la fois grand public et professionnel.

 

  • Le module business est envisagé dans le cadre du groupe de travail, comme la partie la plus en amont de la constitution d’une SPE, il vise à donner aux praticiens les compétences et les outils nécessaires pour parvenir à des projections financières sincères. Dans le cadre de l’atelier, ce module a donné lieu à des échanges où les participants ont fait émerger la question de l’entrée et de la sortie des associés fondateurs, et le cas échéant, de professions différentes qui se constitueraient en SPE ainsi que celle de la clientèle apportée par chacun.

    Par la suite, ces réflexions ont permis au groupe de travail Open Law* le droit ouvert, de compléter les modules déjà existants, en y ajoutant un pan « structuration juridique de la SPE ».

  • Le module management et ressources humaines vise d’une part à donner aux praticiens du droit les compétences nécessaires pour organiser les relations entre collaborateurs et d’autre part à appréhender au sein d’une SPE, les différences de culture professionnelle – ce qui était questionné lors de l’atelier. Les participants ont ainsi formulé plusieurs propositions :

-  Insérer dans le module management et ressources humaines, un cours de management d’adaptation au changement

- Rédiger une charte éthique commune

- Etablir une rosace de compétences pour les entités interprofessionnelles

Ces contributions seront présentées lors de la prochaine réunion interprofessionnelle qui se déroulera le lundi 16 décembre 2019 au sein des locaux d’Open Law* le droit ouvert à partir de 19heures.

Pour rejoindre le groupe de travail, vous pouvez vous manifester à l’adresse : team@openlaw.fr

Retour au blog

Ajouter un commentaire

Veuillez répondre à cette question s'il vous plait (antispam)