Deuxième forum parlementaire de la legal tech

13

 

Retrouvez le programme de la journée sur le site du Sénat

 

La commission des lois du Sénat organise le deuxième forum parlementaire de la legal tech, sur le thème de la technologie au service des professions du droit, en partenariat avec l’Institut des hautes études sur la justice, le Barreau de Paris, Open Law, l’Association pour le développement de l’informatique juridique et Village de la Justice.

Ce deuxième forum se tiendra le lundi 1er juillet 2019 de 9h à 18h30

Ce forum fera dialoguer des parlementaires, des professionnels du droit, des entrepreneurs et des universitaires autour de services opérationnels et de projets concrets.

Avocats, notaires, huissiers de justice, commissaires-priseurs judiciaires, conseils en propriété industrielle, administrateurs et mandataires judiciaires et greffiers des tribunaux de commerce, quel rôle pour les start-ups et les éditeurs juridiques, mais aussi pour les professionnels
du droit eux-mêmes, dans le développement de nouveaux services numériques ?
Quel impact des technologies sur l’activité des professionnels du droit : gains de productivité et amélioration de la qualité du service ou ubérisation du conseil et de la prestation juridique ? Quels besoins de formation ?
Quel impact sur la relation client : accessibilité et transparence accrues
ou dépersonnalisation et standardisation de la prestation ?
Quelles préoccupations éthiques et déontologiques ?

Consciente des enjeux des innovations technologiques pour les professions juridiques, observatrice du foisonnement des nouveaux services numériques offerts par et pour les professionnels du droit, mais aussi législatrice pour renforcer le cadre du développement des legal techs et éviter les risques de fracture numérique ou de concentration du marché, la commission des lois veut poursuivre, grâce à ce forum, sa réflexion sur la régulation du marché du droit et des technologies appliquées aux activités juridiques.

« L’essor des nouvelles technologies représente un défi et une opportunité pour les professionnels du droit, mais il n’est pas dépourvu de risques. Ainsi, appartient-il au législateur de comprendre et de favoriser, mais aussi d’encadrer ces initiatives, dans l’intérêt des citoyens. »
Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat

 

Retrouvez le programme de la journée sur le site du Sénat

 

 

 

Retour aux événements