Soirée de présentation du projet Elle Caetera [reportée]

etc

⚠️Attention la soirée Elle Caetera de demain soir sera reportée pour le mois d'octobre. Nous ferons une soirée de lancement un peu plus tard dans le semestre ! à très vite !

 

Lors de la soirée du 25 septembre prochain, les locaux d'Open Law accueillent l'association Elle Cætera, qui nous parlera de son projet de chatbot pour accompagner les femmes victimes de violences. Venez nous retrouver au 137, boulevard de magenta, à partir de 18h30 !

 

L’association et la start up :

L’association Elle Cætera a été créée en février 2018 après avoir remporté un appel à projet lancé par la Fondation des femmes. Son but ? Faciliter l’accompagnement des jeunes femmes, âgées de 15 à 25 ans, victimes de violences. Pour sa première année d’existence, Elle Caetera propose de développer un chatbot sur Facebook Messenger, la messagerie instantanée la plus utilisées par les jeunes françaises.


Justinien est une start up spécialisée dans la réalisation de chatbots juridiques. Ses trois associés (deux juristes et un ingénieur) ont développé un premier service spécialisé sur l’indemnisation des passagers aériens (Cashmyflight). Justinien a réalisé également un bot en béta sur les questions de harcèlements et d’agressions disponible en démo.

 

Le contexte :

Le 13 octobre 2017, la journaliste française Sandra Muller postait le premier tweet #BalanceTonPorc, en réaction aux accusations d’agressions sexuelles à l’encontre du producteur nord-américain Harvey Weinstein. Ce mouvement, largement relayé sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook, a permis de libérer la parole des femmes.


Seulement, toutes les femmes ayant dénoncé des violences sexistes et/ou sexuelles sur les réseaux sociaux n’ont pas eu le courage d’aller déposer une plainte. En effet, la méconnaissance de leurs droits, la complexité de la procédure et le manque de confiance dans les institutions, sont autant de facteurs qui freinent les femmes à pousser les portes des commissariats.

Nous restons pourtant persuadées que ce problème peut être résolu.

Après avoir été un outil incontournable dans la libération de la parole des femmes, Facebook doit continuer à mener ce combat et proposer une seconde étape : un accompagnement par le biais d’une communication numérique.

 

Le projet :

Nous avons décidé de nous adresser spécifiquement aux jeunes femmes, âgées de 15 à 25 ans, trop oubliées des structures d’aide spécialisées. Il fallait, pour cela, trouver un nouveau mode de communication plus adapté aux usages de cette génération : un chatbot Facebook Messenger.


Cet outil permettra ainsi à toute femme d’être renseignée et/ou orientée sans avoir à se déplacer, 24h/24h et 7j/7. Il informera la personne sur l’infraction dont elle semble être victime, lui expliquera ses droits et lui donnera les contacts de structures spécialisées.

Le but de cette démarche réside dans un objectif simple : permettre aux jeunes femmes de converser de manière rapide, simple et discrète sur ce qu’elles vivent ou ont vécu, grâce à un outil s’adressant à elles de manière chaleureuse et en des termes compréhensibles.

 

L’objectif de cette réunion :

Ce projet est actuellement en phase de création. Notre souhait consiste à présent à rencontrer de potentiels partenaires. Nous avons notamment besoin de contacts dans les domaines du numérique, de l’innovation, de l’accès au droit et de l’associatif.

Grâce à l’appui d’Open Law, nous vous invitons à cette réunion, afin de vous rencontrer, recueillir vos avis et éventuels conseils. Nous espérons vous y voir nombreux !

 


 

Retour aux événements